Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Actualités : Temps fort à Saint-Guillaume: "L’Autre questionne mon identité"

Temps fort à Saint-Guillaume: "L’Autre questionne mon identité"

nov. 14 2017

Temps fort à Saint-Guillaume:

"L’Autre questionne mon identité"

Les 17 et 18 novembre, la paroisse Saint-Guillaume de Strasbourg propose un Temps fort autour du thème : « L’Autre questionne mon identité ».

Ce Temps fort s’ouvrira par une conférence de Dominique Bourel le vendredi 17 novembre à 20h au foyer Lecocq (1 rue Munch, dans la cour de l’église Saint-Guillaume). Le directeur de recherche au CRNS et directeur du Centre de recherche français de Jérusalem traitera la thématique du week-end à partir de la tradition juive allemande du 20ème siècle, en s’appuyant sur des penseurs tels Martin Buber notamment.

Le samedi 18 novembre à 16h30 dans les locaux paroissiaux, un « thé pensant » permettra de discuter à bâtons rompus de la thématique, à partir de textes choisis notamment.

Après le « thé pensant », un culte festif sera célébré à 18h en l’église Saint-Guillaume. Annick Vanderlinden, docteur en théologie et aumônier d’hôpital au Nouvel hôpital civil, assurera la prédication autour de la thématique du week-end.

Le Temps fort se concluera par un récital de musique romantique le samedi 18 novembre à 20h30 en l’église Saint-Guillaume. Johannes Gaechter, pianiste, et Mara Lobo, violoncelliste, interpréteront des œuvres de Liszt, un conte de Janacek ainsi que la grandiose sonate pour violoncelle et piano de Rachmaninov. Dans ce cadre, Aline Martin et Jean Lorrain de l’association partenaire de Saint-Guillaume « A livre ouvert / wie ein offenes Buch » donneront lecture d’extraits de l’ouvrage « Je et Tu » de Martin Buber.

L’entrée aux différentes manifestations est libre. Des plateaux permettront de contribuer aux frais en faisant un don.

 

Ce Temps fort ouvre la saison 2017-2018 consacrée à « l’Autre ». A la fois source de conformisme où l’individu tend à s’effacer, et de conflits où l’individu s’affirme de manière exclusive et « conquérante », l’altérité renvoie avant tout l’individu à lui-même en questionnant son identité. Le « je » ne devient pleinement « je » que lorsqu’il se trouve confronté à un « tu » ; si l’autre me met en mouvement et m’amène à me positionner, il me révèle aussi à moi-même, allant parfois jusqu’à me transformer.

De quelle manière l’Autre divin impacte-t-il mon identité ? De quelle manière transforme-t-il ou libère-t-il mon rapport aux autres et au « je » que je découvre dans leur regard ? Et en quoi le tiers divin permet-il une voie intermédiaire entre le conformisme et le conflit, un équilibre où chacun peut trouver sa place dans le respect de l’autre ?...

 

Accueil paroissial : 03 88 36 01 36 / info@saint-guillaume.org  

 


© Illustrations:
Christina Utsch
Sylvie Tschiember

Site web réalisé par
la Direction des Usages
du Numérique (DUN)