Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Présentation

Présentation

Les études de théologie protestante à Strasbourg

Strasbourg a été un haut lieu de la Réforme. La première école chargée d’enseigner la théologie protestante y fut fondée dès 1538*. Cette ville fut de tout temps un carrefour au centre de l’Europe. Son Université est aujourd’hui la seule université d’État française à proposer des diplômes d'État (Licence, Master, Doctorat, Habilitation à Diriger des Recherches) en Théologie Protestante et en Théologie Catholique. Ses bibliothèques constituent en outre, dans ces domaines, un pôle d'excellence sur le plan national.

Fruit d'une histoire complexe, la Faculté de Théologie Protestante n'est pas une école pastorale. Si elle forme, chaque année, de nombreux étudiants qui se destinent au pastorat, et si ses formations sont ouvertes au monde professionnel, elle propose un regard distancé et universitaire sur le christianisme, le protestantisme et les autres religions. Autant dire que les débouchés des formations assurées par la Faculté sont plus nombreux qu’on ne l’imagine souvent: le ministère pastoral bien sûr mais aussi diverses formes d’engagement dans le champ de la diaconie ou l’animation socio-culturelle, l’enseignement religieux et la recherche théologique, le journalisme spécialisé dans les questions religieuses, etc. Les "doubles cursus" ne sont pas rares et les diplômes d’État décernés par la Faculté ouvrent aux concours publics. 

L’enseignement de la Faculté couvre un large domaine qui va des langues anciennes à la sociologie des religions, de l'histoire du christianisme à la théologie systématique, de l'histoire des religions à la pédagogie. Une palette aussi variée rencontre un intérêt croissant d'un large public, désireux de compléter leur culture dans une société où l’intérêt pour le religieux va croissant.

Les Diplômes d'État et la recherche s’articulent autour de quatre axes majeurs:

  • l’étude des textes fondateurs et en particulier de la Bible (qui inclut la nécessité de l’apprentissage des langues bibliques, hébreu et grec),
  • l’histoire du christianisme et des autres religions 
  • la théologie systématique (philosophie, dogmatique et éthique),
  • la théologie pratique (sociologie des religions, musicologie et pastorale).

Ces axes de recherche traditionnels ne sont pas figés et ne regroupent que partiellement les domaines d'intervention des enseignants. Des champs nouveaux s’ouvrent en effet à l’investigation du théologien, qui est appelé à répondre à de nouveaux besoins. En collaboration avec des professionnels des divers champs concernés, la Faculté forme ainsi des catéchètes, des prédicateurs laïques, des visiteurs d'hôpitaux et de maisons de retraite, des aumôniers des prisons et des musiciens d'Église. Des diplômes d'université (DU Initiation aux religions et DU de langues bibliques) ont ainsi été récemment créés, ainsi que des formations  spécifiques à la médiation socio-religieuse [lien externe]. Plusieurs pistes originales, touchant au médico-social, sont en cours d'étude. 

Inscrite au sein de l'Université de Strasbourg, la Faculté bénéficie d'un fort réseau de collaborations dans toutes les disciplines couvertes par cette université interdisciplinaire.  Par delà les limites de la cité, elle s’inscrit dans un vaste réseau d'enseignement et de recherche en Europe et dans tous les continents. Les échanges sont nombreux et diverses conventions lient la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg à des facultés françaises (Paris, Collonges), suisses (Neuchâtel, Genève, Lausanne), européennes (Tübingen, Upsal, Edimbourg, etc.), africaines (Rabat, Meiganga, Brazzaville, Kinshasa, américaines (Princeton). De nombreux centres de recherche [lien] ainsi que l’école doctorale [ED 270] contribuent au rayonnement international de la Faculté; les nombreuses activités et les publications des groupes de recherche et des enseignants-chercheurs l’attestent (cf. Enseignants et chercheurs).

* Consulter le document "Un peu d'histoire..."

* Quelques ouvrages pour commencer...

© Illustrations:
Christina Utsch
Sylvie Tschiember

Site web réalisé par
la Direction des Usages
du Numérique (DUN)