Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Présentation   >   Enseignants chercheurs   >   Equipe actuelle   >   Isabelle GRELLIER

Isabelle GRELLIER

Professeur en Théologie Pratique
Faculté de Théologie Protestante
Palais Universitaire, Bureau (s. 20)
Tél.: 03 68 85 68 46
grellier@unistra.fr

                     

Curriculum Vitae

Née Isabelle BONNAL en 1954, à Dakar (Sénégal).
Mariée, trois enfants nés en 1978, 1981 et 1985.

 Formation:
1970-1973 Études de mathématiques et sciences humaines et de sciences économiques .
1973 DUEL mention mathématiques et sociologie à Paris V, et DEEG (Diplôme d’Études Économiques Générales) à Paris I.
1973-1974 Études de théologie à l’Institut protestant de Théologie de Paris.
1976-1979 Études de théologie à la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg (obtention de la maîtrise en 1978 et du DESS en 1979).
1985 DEA à la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg.
1987-1988 Pasteur de l’Église Réformée de France à Nancy.
1988 Doctorat en théologie protestante, Université des Sciences Humaines de Strasbourg, présenté sous le titre: Les Centres Protestants de Rencontre: une tentative d'adaptation des paroisses à une société laïcisée; mention Très Honorable.
1997 Habilitation à diriger des recherches, Université des Sciences Humaines de Strasbourg, présentée sous le titre: Qui est le sujet ecclésial ? Théologie pratique et protestantisme français.
   
 Parcours professionnel:
1974-1976 Professeur de mathématiques dans les classes de 3ème et de 1ère au Collège Élie Allégret, Bafoussam, Cameroun.
1987-1988 Pasteur de l'Eglise réformée de France à Nancy.
1988-2008 Maître de conférences en théologie pratique à la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg.
depuis 2008 Professeur en théologie pratique à la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg.
   
 Activités d'enseignement:
J'enseigne plus particulièrement l'ecclésiologie, la diaconie, l’accompagnement pastoral et les questions touchant à la ritualité en licence, en master et dans le cadre de la Formation continue.
J’ai donné aussi des cours dans d’autres Facultés de théologie protestante, à Rome (en 2000), à Neuchâtel (en 2010) ou à Paris (2006, 2008, 2010, 2012, 2015)

La théologie pratique, qu'est-ce que c'est ?
  • Un grand fourre-tout où l'on aborde les questions qu'on ne sait pas caser ailleurs ?
  • Le lieu où les futurs pasteurs préparent toutes les prédications dont ils auront besoin tout au long de leur carrière ?
  • La " couronne de la théologie " (F. Schleiermacher) ?
  • L'application des connaissances acquises dans les autres disciplines théologiques ?
  • Un lieu de rencontres entre réflexion et pratiques et entre diverses approches disciplinaires ?
Il s’agit d’une certaine façon d’un lieu carrefour entre la réflexion théologique et les mentalités contemporaines, un lieu porté par la question de savoir comment faire parler le message chrétien pour nos contemporains. Une des richesses de cette approche est de prendre au sérieux le fait que les pratiques parlent plus efficacement que les paroles ; il est alors nécessaire d’interroger les pratiques ecclésiales pour se demander ce qu’elles disent de Dieu, à quel Dieu elles renvoient, et comment elles pourraient dire de façon plus juste quelque chose du Dieu dont Jésus de Nazareth a témoigné.
Une autre richesse de cette démarche réside justement dans le fait qu'elle reste toujours en cours de définition, qu'elle est toujours en chantier ; toutes les compétences sont les bienvenues pour participer à la construction !

Recherche

Je suis membre du G.R.E.P.H. (Groupe de recherches et d'études en théologie pratique et herméneutique), et du GRESOPP, deux  groupes de recherche rattachés à l'Equipe d'accueil de la Faculté de théologie protestante (EA 4378 axe 3).

Mes recherches touchent plus particulièrement à trois domaines:

  • L'action diaconale : les fondements théologiques de l'engagement caritatif; la place que tiennent les Eglises et les institutions confessionnelles dans ce champ; l'acte de donner, fondamental et ambigu ; le regard porté sur la pauvreté et sur les pauvres.
  • L'ecclésiologie et les Eglises : l'analyse des mutations que connaissent les Eglises dans une société sécularisée et dans une période de recomposition du champ religieux ; le fonctionnement des Eglises et les modes d'exercice du pouvoir en leur sein ; paroisses, mouvements, associations, etc., les modalités de l'engagement des institutions ecclésiales dans l'espace public urbain ...
  • La ritualité : les enjeux psychologiques, sociaux et théologiques des rites.
  • Les formes contemporaines de conjugalité, et la façon dont elles interpellent la tradition chrétienne en ce domaine

Ma démarche m'amène à essayer de mettre toujours en dialogue approche théologique et approches inspirées des sciences humaines; cette rencontre - parfois difficile - me paraît constitutive d'une démarche de théologie pratique.

Où l’on s’aperçoit que, paradoxalement, l’affirmation de la justification par la grâce constitue un moteur efficace à l’engagement diaconal…
Où l’on constate que les Églises dites de multitude ressemblent de plus en plus, dans la pratique, à des Églises de confessants …
Où l’on s’interroge, avec les acteurs concernés, sur les façons de dire l’Evangile dans un monde urbain marqué par la perte de conscience d’une appartenance à une collectivité, par la ségrégation entre centres et banlieues et par le sentiment d’exclusion grandissant de beaucoup …

Où l’on constate que la demande de rites reste assez forte, malgré la sécularisation, mais que, dans la « société de l’individu » (Norbert Elias), cette demande a des sens multiples et que les rites eux-mêmes doivent s’adapter à chacun… Mais jusqu’où ?

Où l’on s’interroge : les nouvelles formes de conjugalité – que les Eglises décrient volontiers – ne seraient-elles une opportunité pour les Eglises de repenser leur compréhension du couple ?


Collaborations scientifiques internationales

 

  • Membre de la Société internationale de Théologie pratique (j’en ai été présidente de 1998 à 2001)
  • Chercheur associé à l’Institut lémanique de théologie pratique.


Publications majeures

 

  • Action sociale et reconnaissance, Pour une théologie diaconale, Strasbourg, Oberlin, 2003, 208 pages.
  • "L'écart, lieu et chance pour la théologie pratique", in Laval Théologique et philosophique (LTP) volume 60, n° 2, juin 2004, p. 269-281
  • Comprendre et s'engager, (co-direction avec Fritz Lienhard), Lyon-Strasbourg, Olivétan-Oberlin, 2005, 208 pages
  • "De la sécurité à la solidarité, regards bibliques", p.119-131
  • "Pour lier la gerbe", p.195-207
  • Habiter la ville, attention chantier ! L'Eglise dans la cité, (co-direction avec Patricia Rohner-Hégé), Lyon, Olivétan, 2005, 238 pages
  • "l'introduction", p. 13-16 (avec Patricia Rohner-Hégé)
  • la 2ème partie, "Fondations", p.53-91
  • la 4ème partie, "Architectures", p.171-231
  • « Sacrements et ritualité en protestantisme », in E. Parmentier (dir), La théologie pratique, analyses et prospectives, Strasbourg, PUS, 2008, p. 207-226
  • « La diaconie, entre problématiques théologiques et problématiques sociales », Idem, p.269-295
  • Églises aux marges, Église en marche. Vers de nouvelles modalités d’Église, (co-direction avec Alain Roy), Strasbourg, Association des Publications de la Faculté de Théologie protestante (Travaux de la Faculté de Théologie protestante n°15), 2011, 211 pages.
  • « La pensée holistique d’Annick de Souzenelle », in Élisabeth Parmentier, Alain Roy (éds.), Croire hors les murs. Expériences du croire chrétien d’aujourd’hui, Berlin, Lit, 2014, p.149-175
  • Attentes religieuses en France et en Allemagne. Approche pastorale, (co-direction avec Fritz Lienhard), Münster, Lit, automne 2016

 

► LISTE COMPLETE DES PUBLICATIONS DE I. GRELLIER

© Illustrations:
Christina Utsch
Sylvie Tschiember

Site web réalisé par
la Direction des Usages
du Numérique (DUN)