Dieu à Venise à la Renaissance (3) : De Giorgione à Titien: 25 janvier, 18h30

Présentation :

Le dialogue entre Giorgione et Titien, son élève, au début du XVIe siècle est passionnant. L'intuition qu'avait Giorgione d'une condition humaine en accord avec la respiration de la nature se trouve splendidement mise en œuvre, mais avec des couleurs plus intenses et d'un pinceau à la fois doux et rigoureux. Giorgione, mort à 31 ans, laisse comme la trace d’un éclair dans le ciel vénitien. Titien vit lui, près de 100 ans et son génie marque à jamais les spectateurs de son art. Peintre des princes et des rois, on raconte que Charles Quint aurait ramassé son pinceau. De l’ivresse sensuelle de son art de jeunesse, il parvient à une élévation spirituelle et à une imagination visionnaire. (Suite du cycle de Sylvie Albecker, docteure en histoire de l’art).

A Strasbourg, 1 Quai St Thomas, salle Koch

Entrée libre