Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Présentation   >   Enseignants chercheurs   >   Equipe actuelle   >   Beat FÖLLMI

Beat FÖLLMI

Professeur de Musique sacrée et d’hymnologie

Responsable du Master Théologie protestante
Faculté de Théologie Protestante

Palais Universitaire, Bureau s. 10

Tél.: 03 68 85 68 45
bfollmi@unistra.fr 

► ENGLISH

► DEUTSCH

Beat Föllmi
 

Curriculum Vitae

Beat Föllmi a fait ses études en musicologie et théologie protestante à l’Université de Zurich. Sa licence sur La réception de la pensée musicale  d’Augustin au XVIe siècle a été publiée en 1994. Il a soutenu, en 1995, sa thèse sur La tradition en tant que catégorie herméneutique chez Arnold Schönberg (publiée en 1996). Entre 1997 et 2000, il était boursier du canton de Zurich pour préparer à Strasbourg son HDR qu’il a soutenue en 2003 à l’Université Marc-Bloc de Strasbourg. Il a été nommé Maître de conférences en 2008 à la Faculté de Théologie protestante de l’Unistra. Depuis 2012, il est professeur à la même Faculté et titulaire de l’unique chaire de musique sacrée et d’hymnologie en France. Professeur invité à l’université Laval (Québec) en 2016 dans le cadre des échanges privilégiés de l’Unistra.

Champs de recherche

  • Réception de la Bible dans la musique
  • Chant des psaumes, en particulier dans la tradition réformée
  • Musique spirituelle contemporaine
  • Hymnologie
  • Musique et identité

Collaborations scientifiques internationales

  • Membre de l'Équipe d'Accueil 4378, depuis 2008.
  • Membre fondateur du groupe AVEDEMETER (Arts Visuels, DansE, MusiquE, ThéâtrE, Religion), depuis 2016.
  • Membre du labex GREAM (Groupe de Recherches Expérimentales sur l’Acte Musical), depuis 2012.
  • Porteur du projet (avec Ansgar Franz, Université de Mayence) « HymnAlsace », collaboration avec le Gesangbucharchiv de l’Université de Mayence, depuis 2014.
  • Directeur de recherches de l'édition des Œuvres complètes du compositeur suisse Othmar Schoeck (sous le patronage de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales, ASSH), depuis 2001.
  • Conseil (Fachbeirat) pour le domaine « Suisse » au titre de la rédaction de l’encyclopédie allemande Die Musik in Geschichte und Gegenwart, Kassel, 1999-2009.
  • Porteur du projet « Le Psautier de Strasbourg » soutenu par le GIS Mondes germaniques, 2009-2010.
  • Membre du projet « Musical Signification », avec Eero Tarasti (Université de Helsinki) et Costin Mireanu (Université Paris-2), 1997-2010.
  • Membre du « Conseil pour les Œuvres complètes d'Othmar Schoeck » de l’Académie Suisse de Sciences Humaines et Sociales (ASSH), Berne, 1999-2014.
  • Membre de la Société Arnold Schönberg, Vienne, depuis 1994.
  • Membre du Comité de direction de l'Association Othmar Schoeck, Zurich, depuis 1995.
  • Membre de la American Musicology Society, depuis 1999.
  • Membre de la Société française de musicologie, Paris, depuis 1999.
  • Membre du Zwingliverein, Zurich, depuis 1996.
  • Membre de la Fédération des musiciens d’Église réformée suisse, depuis 2015.
  • Membre du Cercle international d'études hymnologiques, depuis 2014.

Publications majeures

  • « Das Lied im Schaffen von Othmar Schoeck. Zwischen Spätromantik und Avantgarde », in : Reger-Studien 10 : Max Reger und das Lied. Tagungsbericht Karlsruhe 2015, sous la direction de Jürgen Schaarwächter, Stuttgart, Carus 2016 (Schriftenreihe des Max-Reger-Instituts Karlsruhe, vol. XXIV), p. 223-243.
  • « ‘C’est une des fins du monde ! La plus déplorable !’. La Gesangsszene de Karl Amadeus Hartmann (1961-1963) », in : Jean-Marc Vercruysse (éd.), La destruction de Sodome (Graphè 25), Arras, Artois Presses Université, 2016, p. 199-212.
  • « Othmar Schoecks Oper Massimilla Doni und die nationalsozialistische Zensur », in : Annales Suisses de Musicologie, NF 33 (2013), publiées par la Société Suisse de Musicologie, p. 187-198 [paru en 2015].
  • « D’un lieu à un autre : Les Litanies pour Ronchamp », in : Pierre Michel (éd.), Gilbert Amy : le temps du souffle. Textes et essais dur sa musique, Lyon, éd. Symétrie, 2015, p. 83-96.
  • Othmar Schoeck, Sämtliche Werke, série III, vol. 14: Penthesilea, Zurich, éd. Hug Musikverlage, 2014, 562 p. (2 volumes).
  • Othmar Schoeck ou le maître du lied, Genève, éd. Papillon, 2013 (série mélophiles), 223 p. [cet ouvrage a obtenu le Prix des Muses de la Fondation Singer-Pollignac, 2014].
  • « Identity under construction : The heroic opera Petru Rareş (1889) by the Romanian Eduard Caudella », in : Nikos Maliaras (éd.), The National Element In Music, Actes de congrès, Athènes, 18-20 janvier 2013, Athènes, University of Athens, 2014 (Faculty of Music Studies), p. 208-215.
  • « Le chant des psaumes des Réformés flamands et néerlandais aux XVIe et XVIIe siècles », in : Daniel Frey, Christian Grappe et Madeleine Wieger (éd.), Usages et mésusages de l’Écriture. Approches interdisciplinaires de la référence scripturaire, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2014 (Écriture et Société), p. 139-156.
  • « La voix muette : la représentation musicale de Ponce Pilate », in : Jean-Marc Vercruysse (éd.), Ponce Pilate (Graphè 22), Arras, Artois Presses Université, 2013, p. 157-174.
  • « ‘Je me tournai et considérai toute l’oppression’. Une approche théologique de l’Action ecclésiastique de Zimmermann », in : Pierre Michel, Heribert Henrich et Philippe Albèra (éd.), Regards croisés sur Bernd Alois Zimmermann, Actes du colloque, Strasbourg 2010, Genève, éd. Contrechamps, 2012, p. 117-128.
  • « Johann Mattheson als Kirchenmusiker. Das Oratorium Der liebreiche und geduldige David von 1723 », in : Antonio Baldassarre (éd.), Music Space Chord Image : Festschrift for Dorothea Baumann’s 65th Birthday, Berne etc., Peter Lang, 2012, p. 187-208.
  • « La psalmodie anglaise du XVIe siècle à Isaac Watts (1719). Les mutations d’un genre », in : Revue d’Histoire et de Philosophie Religieuses 91/2 (2011), p. 157-182.
  • Music and the Construction of National Identities in the 19th Century – Musique et construction des identités nationales au XIXe siècle, Actes du Colloque international « Musique et identité nationale », Strasbourg, Université Marc-Bloch, 18-19 octobre 2007, sous la direction de Beat A. Föllmi, Nils Grosch et Mathieu Schneider, Baden-Baden & Bouxwiller, éd. Valentin Koerner, 2010 (Collection d’Études musicologiques, 98), 347 p.
  • « Le ‘Psautier de Calvin’: théologie, pratique, usage », in : Revue d’Histoire et de Philosophie Religieuses 89 (2009/4), p. 473-488.
  • « Calvin und das Psalmsingen. Die Vorgeschichte des Genfer Psalters », in : Zwingliana XXXVI (2009), p. 59-84.
  • « Création et reconfiguration de l'espace sonore. Les activités musicales à Strasbourg avant et pendant la Réforme protestante », in : Laure Gauthier et Mélanie Traversier (éd.), Mélodies urbaines. La musique dans les villes européennes, XVIe-XIXe siècles, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne (PUPS), 2008, p. 103-118.
  • « ‹The old prayer they had neglected for so many years›. Schönbergs Survivor from Warsaw als religiöses Bekenntnis », in : Arnold Schoenberg und sein Gott, Actes du symposium du 26 au 29 juin 2002 au Centre Arnold Schönberg à Vienne (= Journal of the Arnold Schönberg Center, vol. 5/2003), Vienne 2004, p. 247-256.
  • « ‹I cannot remember ev'rything› - Eine narratologische Analyse von Arnold Schönbergs Kantate A Survivor from Warsaw op. 46 », in : Archiv für Musikwissenschaft LV/1 (1998), p. 28-56.
  • Tradition als hermeneutische Kategorie bei Arnold Schönberg, , Berne-Stuttgart-Vienne, éd. Paul Haupt, 1996, 299 p. [thèse de doctorat].
  • Das Weiterwirken der Musikanschauung Augustins im 16. Jahrhundert (=Europäische Hochschulschriften, XXXVI/116), Berne etc., éd. Peter Lang, 1994, 187 p. [thèse de licence].
  • « Der Osterintroitus Resurrexi und seine Tropierungen. Ein Beitrag zur Geschichte des Tropus », in : Kirchenmusikalisches Jahrbuch 74 (1990), p. 1-6.

 

© Illustrations:
Christina Utsch
Sylvie Tschiember

Site web réalisé par
la Direction des Usages
du Numérique (DUN)